Brèves

Amas globulaire M92

M 92 - Amas globulaire - Hercule - Image : Christophe Mele

L’amas globulaire M92 (NGC 6341) se situe dans la constellation d’Hercule. Bien moins célèbre que son illustre M13 situé dans la même constellation, il n’en reste pas moins intéressant à observer. Avec une magnitude visuelle apparente de 6,4 (limite visible à l’œil nu), M92 est un amas brillant et présente un cœur central plutôt dense et compact. Son diamètre apparent est de 11 minutes d’arc et correspond à un diamètre réel de 109 années-lumière. Massif, cet amas atteindrait environ 330000 masses solaires[1].

M92 - Amas globulaire - Hercule
M92 – Amas globulaire – Hercule

Âgé de 14,2 milliards d’années, M92 fait partie des très vieux amas et sa formation est contemporaine à la naissance de notre Galaxie. La composition chimique de ses étoiles anciennes (population II) se caractérise par la faiblesse des éléments plus lourds que l’hydrogène et l’hélium. Les astrophysiciens parlent alors de « métallicité » qui est un indicateur désigné par la lettre Z. Tout ce qui est ni hydrogène, ni hélium est considéré comme un «métal ». M92 est considéré comme un amas ayant une concentration assez pauvre en « métaux », environ 100x plus pauvre que notre Soleil ([Fe/H]= −2.29 dex)[2].

M92 se situe dans le halo de notre Galaxie, à environ 16000 années-lumière au-dessus du plan galactique et est distant d’environ 26000 années-lumière de nous. M92 se rapproche à une vitesse de 112 km/s.

L’étude des amas globulaires a joué un rôle clé pour déterminer les limites de la Voie lactée. Ainsi, Harlow Shapley (1885-1972) étudie dans les années 1917-1918 comment se répartissent les amas globulaires autour de notre Galaxie. Il met alors en évidence que « le centre de cette sphère ne coïncide pas avec la position du Soleil, mais était situé à quelques dizaines de milliers d’années-lumière, en direction de la constellation du Sagittaire. Shapley en conclut en 1917 que, tout comme la Terre n’est pas au centre du système solaire, notre astre n’est pas au centre la Voie lactée (lequel centre est aussi celui de la sphère des amas globulaires) mais éloigné dans sa banlieue.»[3].

Étonnamment, du fait des coordonnées écliptiques de M92 (longitude : 249,9° – latitude : 65,9°), il se trouve que le pôle Nord céleste de la Terre passe à moins de 1° de cet amas, selon la période de précession de 25800 ans. Au cours du cycle de 25800 ans, l’axe de la Terre décrit la surface d’un cône à la manière d’une toupie. Ceci fait que l’étoile Polaire, qui est proche du pôle Nord céleste actuellement, ne le sera plus d’ici quelques milliers d’années. Comme actuellement l’étoile polaire,  M92 deviendra à nouveau « l’amas du Nord » dans environ 14000 ans (en l’an 16000) comme il l’a déjà été il y a 12000 ans (en l’an 10000 avant JC)[4].

J’ai réalisé cette image sur le site de l’observatoire Sirene à Lagarde d’Apt, le 17 mai 2015 à 21h44 TU. C’était une de mes premières images depuis au moins 5 ans d’inactivité astro et j’ai retrouvé l’accueil si chaleureux, bienveillant, qui fait du bien. Merci encore. Le temps de pose est de 17 minutes et 20 secondes au foyer de ma lunette Takahashi FSQ 106 avec un Canon 350D (défiltré) à 800 ISO. Le traitement d’image est en grande partie réalisé à l’aide du logiciel IRIS de Christian Buil suivi de l’application de quelques légères retouches à l’aide du logiciel PixInsight (Réduction du bruit TGVDenoise – Unsharp Mask et Curves Transformation).

Amas globulaire M92 (NGC 6341)
Hercule
Site de l’observatoire Sirene – Lagarde d’Apt (Vaucluse)
17/05/2015 - 21h44 TU
Takahashi FSQ 106 (106/530) au foyer
Canon 350D (défiltré) - 800 ISO
9 poses – 17 minutes et 20 secondes

[1] M92 – Globular cluster (Wiki).
[2] Drukier, G. A. et al. (March 2007), « The Global Kinematics of the Globular Cluster M92 », The Astronomical Journal.
[3] Trinh Xuan Thuan, Origines – La nostalgie des commencements, Paris, Fayard, 2003,  Gallimard, « Folio Essais » n°468, 2006, 544p.
[4] Description de M92 (fiche descriptive des objets Messier).

 

Christophe-Louis MELE

Je prends toujours autant de plaisir à réaliser et à vous présenter mes images astros. Merci à celles et ceux qui les apprécient.

Equipement : Takahashi FSQ 106 sur monture EM200 + APN Canon 350D (défiltré).
Christophe-Louis MELE